Ferrari F1 - Vettel peut-il briller là où Alonso a échoué?



Willi Weber, le célèbre manager des frères Schumacher et de Nico Hülkenberg, et surnommé Monsieur 20%, se demande si Sebastian Vettel a les épaules assez solides pour faire face à toute la pression politique et la passion populaire et médiatique entourant la Scuderia Ferrari.

Si l'officialisation de l'arrivée de Vettel au sein de la Scuderia, l'an prochain, n'a pas été confirmée par l'une ou l'autre des parties, Red Bull a bien annoncé officiellement le départ de celui-ci et glissé en off que la destination de son poulain était Maranello.

Lire la suite de Ferrari F1 - Vettel peut-il briller là où Alonso a échoué?

F1 - Alonso rend la vie dure à Räikkönen chez Ferrari



Bien placé pour savoir ce que provoque une domination nette et régulière par son équipier chez Ferrari, Felipe Massa suggère que Kimi Räikkönen pourrait rencontrer des difficultés psychologiques dans son équipe actuelle.

Ami d'Alonso mais régulièrement battu en piste et au niveau politique au sein de la Scuderia, Massa n'avait pas caché, au plus bas de ses performances, qu'il faisait appel à un psychologue pour lui permettre de reprendre confiance en lui. Sportif émotif, Massa pense que son successeur, réputé pour avoir un caractère de glace, n'est pas insensible à la supériorité interne de son équipier que l'on dit sur le départ pour faire place à un ami en la personne de Sebastian Vettel.

Se basant sur son expérience personnelle, le Brésilien pense qu'Alonso pourrait également avoir impacté mentalement Räikkönen.

Lire la suite de F1 - Alonso rend la vie dure à Räikkönen chez Ferrari

Jacques Villeneuve se souvient de l'annonce du décès de Gilles



Jacques Villeneuve était âgé de 11 ans lorsque son père, Gilles, trouva la mort de façon tragique au volant. Epris de son père, qu'il décrit comme son héros, Villeneuve ne vit cependant pas là un quelconque signe dissuasif avant de se lancer dans sa propre carrière en sport automobile.

Malgré l'inquiétude de sa mère, le Québecois se lança à son tour dans des bolides à quatre roues, jusqu'à devenir Champion du Monde de Formule 1, en 1997. Jamais il n'a douté que ce jour arriverait, explique-t-il dans une interview accordée au mensuel F1 Racing.

"J'avais 11 ans [quand Gilles a disparu]. Je me souviens de son décès car c'est un souvenir très clair. Il s'agissait de la première course sur laquelle ma mère n'était pas allée. Je me souviens que nous marchions, de retour de l'école. En grandissant, on recevait toujours un jouet à Noël ou pour les anniversaires.

Lire la suite de Jacques Villeneuve se souvient de l'annonce du décès de Gilles

Quel avenir F1 pour Fernando Alonso?



Ferrari avec deux ou trois autos, McLaren, Mercedes, Lotus, Williams, ou encore année sabbatique, cyclisme ou programme endurance... Tout a été lu ou entendu au sujet de l'avenir de Fernando Alonso, et bien malin qui pourra dire à ce jour avec certitude dans quelle couleur se conjuguera l'avenir du double Champion du Monde espagnol.

Mais le pilote Ferrari a glissé le plus gros indice à ce jour concernant son avenir ce weekend, l'air de rien, au micro de la chaîne américaine NBC, lorsque lui fut demandé s'il disposerait dans le dos d'un moteur Mercedes en 2015. "Je ne pense pas", a-t-il ainsi répondu dans un sourire, éliminant ainsi quelques pistes.

Lire la suite de Quel avenir F1 pour Fernando Alonso?

Ferrari envisageait un avenir en rouge pour Bianchi



L'estime portée par Ferrari à Jules Bianchi en tant que personne ne laissait aucun doute, après son accident, avec la présence soutenue de Marco Mattiacci et de nombreux membres de la Scuderia au chevet du français.

Mais le jeune homme est également haut-placé chez les Rouges pour ses qualités sportives . Membre de la Ferrari Driver Academy et régulièrement dans la monoplace rouge pour des tests ou des travaux de simulation ces dernières années, Jules Bianchi avait eu l'honneur de tester pour l'équipe de Maranello une nouvelle fois, il y a quelques mois, à Silverstone. Le Français avait pris place dans le cockpit de Räikkönen, indisposé après son accident du Grand Prix de Grande-Bretagne, et avait une nouvelle fois satisfait le team avec son retour technique et son application.

Lire la suite de Ferrari envisageait un avenir en rouge pour Bianchi

Sergio Marchionne prépare sa sortie du groupe Fiat



Pour beaucoup en F1, Sergio Marchionne est, comme l'était Marco Mattiacci il y a quelques mois, un nom peu familier, voire inconnu. Mais l'Italien qui dirige d'une poigne de fer le groupe FIAT Chrysler depuis de longues années fait régulièrement la une des journaux économiques et des revues automobiles, tant son influence sur les marques qu'il dirige -et globalement, leur économie-, est importante, à la manière d'un Carlos Ghosn chez Renault-Nissan.

Tout juste autopromu, à 62 ans, Directeur de Ferrari suite au remerciement de Luca di Montezemolo, Marchionne pourrait cependant ne pas faire de vieux os dans l'univers du Cheval Cabré. Le big boss a en effet confirmé dans une interview accordée à Bloomberg qu'il passerait le témoin une fois le plan de transition de FCA finalisé sur 5 ans.

Lire la suite de Sergio Marchionne prépare sa sortie du groupe Fiat

F1 - Fernando Alonso dit pouvoir aller où il veut, quand il veut



Cinquième des qualifications à Suzuka, Fernando Alonso était davantage attendu pour s'exprimer sur son avenir que sur sa performance. Après l'annonce du départ de Sebastian Vettel chez Red Bull, vraisemblablement pour rejoindre Ferrari, le pilote espagnol est au cœur de la spéculation. Une situation qu'il vit depuis plusieurs semaines déjà, mais qui se renforce par la force des choses.

Interrogé sur la décision de Vettel, Alonso a joué la carte de l'étonnement. "C'est une surprise pour moi. Voir Vettel quitter Red Bull !", a-t-il lancé au micro de la BBC. Pour ce qui est de la suite de sa carrière, le double Champion du Monde assure que rien n'est encore définitif, même si une tendance qu'il n'évoque pas en détail se précise.

Lire la suite de F1 - Fernando Alonso dit pouvoir aller où il veut, quand il veut

Le départ de Vettel de Red Bull signifierait une arrivée chez Ferrari



Red Bull a privé Ferrari de la satisfaction de l'annonce du recrutement de Sebastian Vettel en remplacement de Fernando Alonso, communiquant juste avant les Essais Libres 3 du GP du Japon le départ de son diamant brut.

Taillé depuis les séries junior, puis l'équipe F1 Toro Rosso, avec laquelle il remporta son premier GP, Vettel est en partance pour la Scuderia, révèle son patron Christian Horner, pour remplacer un Fernando Alonso dès lors assimilé à un volant McLaren-Honda 2015.

Horner explique que Red Bull Racing a connu la décision de Vettel de quitter le team avance lequel il ne s'est pas imposé cette année lors de la journée de vendredi. Vettel fera équipe chez Ferrari avec Kimi Räikkönen, un pilote avec lequel il joue régulièrement au tennis en dehors des weekends de Grand Prix.

Lire la suite de Le départ de Vettel de Red Bull signifierait une arrivée chez Ferrari

Vettel parti, Red Bull n'a pas offert de volant à Fernando Alonso



Souhaitant le meilleur à Sebastian Vettel pour la nouvelle page qui se dessine dans sa carrière avec Ferrari, Christian Horner (Directeur de Red Bull Racing) a expliqué que Fernando Alonso n'avait pas figuré sur la liste des acquisitions possibles par Red Bull pour remplacer le Quadruple Champion du Monde.

Le team autrichien, qui poursuit sa logique de promotion interne en faisant monter Daniil Kvyat au sommet de la pyramide Red Bull pour épauler la nouvelle sensation Daniel Ricciardo, est satisfait des ressources dont il dispose.

Lire la suite de Vettel parti, Red Bull n'a pas offert de volant à Fernando Alonso

Formule 1 - Sebastian Vettel et Red Bull se séparent en 2015!



Tout le monde attendait attendait les nouvelles d'un grand séisme du côté de Fernando Alonso ou de Jenson Button, ce weekend, au Japon. Mais l'annonce officielle d'un changement de premier plan plan dans le marché des transferts en vue de la saison prochaine est arrivée du côté de chez Red Bull Racing, ce matin, qui a confirmé le départ de Sebastian Vettel par voie de communiqué de presse.

"Sebastian Vettel nous a informés qu'il quittera Infiniti Red Bull Racing à la fin de la saison 2014", commence la déclaration officielle du team champion du monde. "Nous souhaitons chaudement remercier Sebastian pour son rôle incroyable joué chez Infiniti Red Bull Racing ces six dernières années".

Vainqueur de 38 GP avec le team, l'Allemand a pointé le doigt vers le ciel en 44 occasions lors des séances de qualifications ces six dernières années. Grand artisan des couronnes mondiales de Red Bull en 2010, 2011, 2012 et 2013, Vettel a établi une domination sans partage sur le sport, rejetant deux fois les assauts d'un Fernando Alonso (Ferrari), qui ne récoltera quoi qu'il en soit pas le baquet Red Bull. Celui-ci revient en effet au jeune russe Daniil Kvyat, rookie spectaculaire cette saison chez Toro Rosso.

Lire la suite de Formule 1 - Sebastian Vettel et Red Bull se séparent en 2015!

Page suivante

Les galeries du moment

Volkswagen Tristar Concept
Ferrari F60 America
Smart Fortwo et Forfour by Olivier Delforge (Berlin)
Maserati Ghibli Ermenegildo Zegna Edition
Fiat 500X (2015)
Renault Espace 2015
Volkswagen Polo GTI (2015)
Lexus RC F
Toyota U2 Concept
Jaguar XE (2015)
Audi A6 (2015)
Divine DS