Saab bientôt de retour avec une 9-3 électrique


Lentement mais sûrement, Saab sort la tête de l'eau. Désormais propriété du groupe sino-japonais NEVS, le constructeur scandinave a relancé la production de sa 9-3, telle qu'elle était produite avant la faillite de 2012, soit une base technique qui date de 2003. Une 9-3 animée par des moteurs conventionnels et qui est, pour le moment, exclusivement exportée vers la Chine. Cette phase de transition permet de préparer l'arrivée de la 9-3 électrique, développée à partir d'une technologie d'origine japonaise, qui embarque notamment des batteries au lithium-polymère (Li-Po). NEVS se donne pour objectif de produire 120.000 voitures par an d'ici 2016 !

Lire la suite de Saab bientôt de retour avec une 9-3 électrique

Les chaînes de montage de Saab tournent à nouveau


Voilà qui fera plaisir aux inconditionnels de la marque scandinave Saab. Après de longs mois d'inactivité, dus à une faillite retentissante, Saab produit à nouveau des voitures sur le territoire suédois. L'usine de Trollhättan n'avait plus tourné depuis deux ans ! A présent dans les mains de l'homme d'affaires sino-suédois Kai Johan Jiang, CEO du groupe énergétique State Power Group, celle-ci pourrait bien connaître un nouveau souffle, ce qui est une excellente nouvelle pour l'industrie automobile européenne, qui subit un déclin inédit, à l'exception de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne.

Lire la suite de Les chaînes de montage de Saab tournent à nouveau

La Saab 9-3 bientôt de retour ?


Après la faillite de sa maison mère, l'usine Saab de Trollhättan en Suède a été rachetée en juin 2012 par NEVS, un consortium suédois financé par des fonds chinois et japonais. Mais depuis plus d'un an, l'usine scandinave était à l'arrêt... Jusqu'il y a peu puisque une "nouvelle" 9-3 100 % électrique vient de sortir des chaînes d'assemblage. Mais celle-ci n'a été produite qu'à un seul exemplaire de pré-série, destiné à calibrer la production et à dépoussiérer les machines de montage. Et manifestement ce test s'est révélé concluant.

Lire la suite de La Saab 9-3 bientôt de retour ?

Spyker tease son nouveau modèle avant Genève


Spyker a failli tout perdre dans la nébuleuse saga que fut la triste fin de Saab. Mais beaucoup de travail et de volonté plus tard, le manufacturier de voitures de sport revient, précisément à l'occasion du Salon de Genève, avec un nouveau supercar, promettant de s'aligner sur ce que propose Porsche avec la 911.

Nous ne savons pas encore trop ce que nous réserve le constructeur, mais une chose est sûre : un petit manufacturier comme celui-ci ne viendrait pas avec un concept-car à Genève si la plus grande image n'était la commercialisation de celui-ci. Il est donc possible que le concept B6, teasé ci-dessus, soit l'arme que promet la marque pour attaquer de nouveau le marché des sportives haut de gamme, possiblement d'ailleurs sur la plateforme d'une Saab Phoenix, sur laquelle la compagnie semble encore détenir des droits.

Lire la suite de Spyker tease son nouveau modèle avant Genève

Spyker réclame 3 milliards de dollars à GM




Le constructeur néerlandais de voitures de luxe Spyker a annoncé ce lundi avoir déposé une plainte devant la justice américaine contre General Motors au nom de sa filiale Saab, ancienne propriété de GM, accusant le constructeur américain d'avoir délibérément provoqué la faillite de Saab et lui réclamant du même coup trois milliards de dollars. Saab a arrêté sa production automobile en mai 2011, étant dans l'incapacité de payer ses fournisseurs et ses employés. Le groupe s'est déclaré en faillite en décembre, moins de deux ans après le rachat par Spyker de la marque suédoise à General Motors.

Selon Spyker, GM a tout fait pour empêcher la vente de sa filiale afin d'éviter qu'elle ne soit reprise par un éventuel concurrent en Chine. "GM n'a jamais eu l'intention de permettre à Saab de le concurrencer en Chine", affirme Spyker dans sa plainte. "Quand Saab a trouvé le moyen d'assurer la liquidité de l'entreprise et de poursuivre son exploitation avec l'aide d'investisseurs chinois, GM était déterminé à empêcher l'opération par tous les moyens nécessaires, y compris la publication de fausses informations concernant les droits que lui conféraient les contrats", ajoute Spyker. General Motors a estimé que la plainte de Spyker était "sans fondement", ajoutant que le constructeur se "défendrait contre l'action en justice de Spyker". Affaire à suivre...

Lire la suite de Spyker réclame 3 milliards de dollars à GM

Un groupe d'investissement sino-suédois reprend Saab




Le constructeur automobile suédois Saab va être repris par un groupe d'investissement sino-suédois, avec le soutien d'un investisseur japonais, et ce dans le but de produire des véhicules électriques, a annoncé mercredi l'administrateur judiciaire. Il n'a pas donné de précision sur le montant payé par National Electric Vehicle Sweden (NEVS) pour racheter Saab. Il n'a pas été précisé non plus combien NEVS souhaitait investir dans le constructeur suédois. "L'entreprise va commencer une nouvelle opération à Trollhattan (le siège social de Saab) où l'ensemble du développement et de la production va être concentré sur les voitures électriques", a indiqué l'administrateur dans un communiqué. Saab s'était déclaré en faillite en fin d'année dernière, deux ans seulement après sa vente par General Motors au néerlandais Spyker. Son administrateur recherchait depuis un repreneur. Le directeur général et principal actionnaire de NEVS est un homme d'affaires chinois ayant la nationalité suédoise, Kai Johan Jiang. NEVS est détenu à 51% par National Modern Energy Holdings, une société de Hong Kong, et à 49% par Sun Investment, une société d'investissement japonaise, indique l'entreprise sur son site internet.

Lorsqu'il a été déclaré en faillite en décembre, Saab affichait une dette d'1,4 milliard d'euros, dont une bonne partie est détenue par l'organisme suédois de gestion de la dette.

Lire la suite de Un groupe d'investissement sino-suédois reprend Saab

Une offre de rachat faite pour Saab depuis la Chine


Saab a reçu une offre de reprise de 470 millions de dollars (355 millions d'euro) de la part du groupe Youngman. Le groupe en faillite aura ainsi été proposé au rachat par la société chinoise, qui dépasse allègrement une offre presque symbolique de 59 millions de dollars de la part de Pang Da, ne semblant pas avoir manifesté d'intérêt pour se lancer dans une course aux enchères face à Yougman et acquérir les différentes branches du réseau de production et vente Saab.

Lire la suite de Une offre de rachat faite pour Saab depuis la Chine

Plus que quelques jours pour connaître la réincarnation de Saab


Les potentiels acquéreurs intéressés par le rachat de Saab ont jusqu'au mardi 10 avril pour envoyer une offre à la compagnie. Pour l'heure, le seul intéressé ayant formulé une offre est le groupe chinois Youngman.

Lire la suite de Plus que quelques jours pour connaître la réincarnation de Saab

Saab est mort, longue vie à Saab!


Saab est mort, vous le savez ; la saga a été longue comme Dallas ! Mais comme la série Américaine, de nombreux épisodes de rediffusion semblent destinés à nous divertir encore dans le futur !

Lire la suite de Saab est mort, longue vie à Saab!

En faillite, Saab redevient sexy pour les acheteurs !


Fort heureusement, ce n'est pas la stratégie commerciale la plus tordue de l'histoire, mais les chiffres pourraient donner des idées à la concurrence !

Saab, depuis l'annonce de sa faillite, intéresse hautement les acheteurs, qui se sont rués en concessions, non seulement pour se renseigner sur l'avenir de la marque, mais également pour acquérir une automobile !

Lire la suite de En faillite, Saab redevient sexy pour les acheteurs !

Page suivante

Les galeries du moment

Renault Espace 2015
Volkswagen Polo GTI (2015)
Lexus RC F
Toyota U2 Concept
Jaguar XE (2015)
Audi A6 (2015)
Divine DS
Mazda MX-5 (2015)
Land Rover Discovery Sport (2015)
Fiat 500
Volvo XC90
Renault Sport R.S.01