F1 - Fernando Alonso comparé à Lionel Messi



Au mois de mars 2012, alors que débutait une nouvelle saison s'annonçant difficile pour Ferrari face à Red Bull Racing, Flavio Briatore, manager de Fernando Alonso, ne laissait pas réellement de doute planer sur ce qu'il pensait être le maillon manquant pour permettre à l'Espagnol de renouer avec la couronne mondiale.

Dédouanant son pilote dont les efforts pour porter le team à bout de bras furent effectivement prouvés par une lutte menée jusque dans la dernière épreuve du championnat, à Sao Paolo, Briatore plaçait déjà Ferrari sous pression, en utilisant une imagerie issue du football que tout le monde peut aisément comprendre.

Lire la suite de F1 - Fernando Alonso comparé à Lionel Messi

F1 - Ferrari pousse pour convaincre Alonso de rester



Quand il a rejoint la Scuderia Ferrari, à l'aube de la saison 2010, Fernando Alonso ne s'attendait probablement pas à connaître quatre (probablement bientôt cinq) saisons sans remporter le moindre championnat.

En quasi-permanence, Alonso tire le meilleur des monoplaces qui sont mises à sa disposition, comme le prouve, cette saison encore, son niveau de performance face à Kimi Räikkönen. Néanmoins, le double Champion du Monde semble commencer à se lasser de ne point être en mesure d'obtenir un troisième titre mondial. Aussi, chez Ferrari, c'est le branle-bas de combat pour convaincre Alonso de rester chez le cheval cabré.

Lire la suite de F1 - Ferrari pousse pour convaincre Alonso de rester

F1 - Un palmarès de trois victoires à Hockenheim pour Alonso



Des quatre pilotes allemands rêvant de s'imposer devant leur public, à Hockenheim, Nico Rosberg, leader du Championnat du Monde, est sans aucun doute le mieux placé. Et si les quatre saisons précédentes ont été placées sous le signe de la domination de Sebastian Vettel avec Red Bull, le tracé d'Hockenheim s'est refusé au précoce Champion lors des deux dernières fois que le GP s'y est tenu.

Le responsable des désillusions de Vettel se nomme Fernando Alonso. En pole position et vainqueur de la dernière manche en date disputée sur ce tracé, en 2012, l'Espagnol a également signé la victoire 2010. Avant cela, celui qui se sent décidemment à l'aise sur ce circuit avait déjà signé un succès avec Renault sur les terres de son rival Schumacher, en 2005.

Lire la suite de F1 - Un palmarès de trois victoires à Hockenheim pour Alonso

F1 - Ferrari ne rend pas les armes



Ferrari est loin de pouvoir souffler. Menacée au championnat par Force India, McLaren et Williams, qui ont encore de sérieux moyens de s'établir en tant que troisième force du championnat, l'équipe italienne pousse son programme de développement et commence à entrevoir les premières conséquences de la nouvelle organisation mise en place par Marco Mattiacci.

Avant de penser à aller chercher Mercedes ou Red Bull, Ferrari doit tout d'abord s'assurer de maintenir une progression supérieure à celle des équipes clientes Mercedes, même si la communication de l'équipe insiste bien entendu sur le fait que tout sera fait pour combler le gouffre. McLaren, notamment, dispose ce weekend en Autriche d'un nouveau package aérodynamique, revoyant notamment un train avant posant de nombreux problèmes jusqu'à présent.

Lire la suite de F1 - Ferrari ne rend pas les armes

Histoire F1 - Le premier titre mondial de Fernando Alonso



Une troisième couronne mondiale apparaît déjà définitivement inenvisageable pour Fernando Alonso en 2014. Après cinq épreuves, le Double Champion du Monde espagnol compte déjà 51 points de retard sur Lewis Hamilton, leader du général avec 3 unités d'avance sur son équipier Nico Rosberg.

Avec des pilotes Red Bull s'annonçant également comme de sérieux candidats aux podiums et aux gros points, l'Espagnol pourrait même être amené à achever l'exercice 2014 plus bas que son actuelle troisième position au championnat.

La dernière couronne mondiale d'Alonso date de 2006, avec Renault F1. Depuis, sept ans sont passés, chez McLaren, Renault de nouveau, puis Ferrari. Le titre est passé près en quelques occasions.

Lire la suite de Histoire F1 - Le premier titre mondial de Fernando Alonso

Formule 1 - Ferrari a des lacunes aérodynamiques



On entend de plus en plus de monde dire dans le paddock –y compris chez Ferrari- dire que la Scuderia a manqué de créativité ou d'audace ces dernières années, et particulièrement au moment de passer aux nouvelles règles techniques 2014.

Alors que Ferrari lutte pour des places se trouvant plus souvent qu'à leur tour dans la fourchette P6-P8 et frémit encore régulièrement en Q2 pour rejoindre le top 10 en qualifications, l'ingénieur Gary Anderson donne son opinion sur le problème auquel fait face le team de Maranello.

« La vision est une chose très difficile à quantifier », explique-t-il pour Autosport. « Je suppose que le double diffuseur en 2009 était visionnaire, mais en réalité, il s'agissait de trouver une zone d'ombre dans les règles et de l'exploiter. Les règles sont les mêmes pour tout le monde et c'est l'interprétation de ces régulations qui donne un avantage à une équipe ».

Lire la suite de Formule 1 - Ferrari a des lacunes aérodynamiques

Fernando Alonso donnera le départ des 24H du Mans



Fernando Alonso donnera le départ de la 82e édition des 24 Heures du Mans dans trois semaines. Double champion du monde de Formule 1, vainqueur de 32 Grand Prix sur 221 disputés, pilote de la Scuderia Ferrari depuis 2010 : Fernando Alonso aura la lourde charge de donner le départ de la 82e édition des 24 Heures du Mans, le 14 juin prochain à 15 heures. Il abaissera alors le drapeau tricolore sur une meute de 56 concurrents, parmi lesquels les prétendants à la victoire finale, Audi, Porsche et Toyota.

Lire la suite de Fernando Alonso donnera le départ des 24H du Mans

GP de Monaco - Alonso estime que Ferrari a progressé



Si Ferrari ne peut une nouvelle fois pas prendre le meilleur sur Mercedes et Red Bull, la troisième ligne de la grille est bien scellée par la Scuderia Ferrari après les qualifications du GP de Monaco. La performance de Fernando Alonso mérite sa part d'attention : l'Espagnol s'est en effet assuré de laisser pas moins de 0'7s entre lui et son équipier Räikkönen, même si ces derniers ne sont séparés que d'une place sur la grille.

« Le résultat représente le niveau de jeu de ce weekend et c'est plus ou moins ce que l'on attendait. Je pense que ça ne s'est pas mal passé, car nous sommes parvenus à rester devant des rivaux qui sont aux avant-postes jusqu'à présent, comme Williams et Force India. Encore plus important, nous sommes plus proches de Red Bull », explique Alonso.

Lire la suite de GP de Monaco - Alonso estime que Ferrari a progressé

F1 - Ferrari ne développe pas efficacement selon Massa



Felipe Massa a quitté la Scuderia Ferrari en fin d'année dernière. L'immense majorité de la carrière F1 du brésilien s'est déroulée chez les Rouges, qui sont devenus comme une seconde famille.

Reste que lorsque celui qui est désormais réfugié chez Williams donne son point de vue sportif sur les installations de l'équipe, celui-ci explique que la mauvaise forme du team italien peut être directement liée au fait que le rythme de développement en cours de saison est compromis par une mauvaise corrélation entre les données de simulation par ordinateur et celles collectées en piste, une fois les pièces fabriquées.

Lire la suite de F1 - Ferrari ne développe pas efficacement selon Massa

Quand Fernando Alonso envisageait son futur sans Formule 1



En F1,beaucoup de souviennent de l'année 2009 pour la saison extraordinaire de Brawn GP ou les divergences politiques régnant autour du double diffuseur, mais l'année fut des plus agitées politiquement parlant, le sport traversant un épisode de crise financière avec le départ de nombreux constructeurs (Honda, Toyota, BMW...) ainsi qu'une menace réelle de lancement d'une compétition alternative.

La politique était partout, et la tension était des plus fortes à tous les échelons du business, même la presse spécialisée tenta de garder les pièces du puzzle ensemble pour ne pas dessiner une image trop dramatique de la situation.

En cause, la volonté de la FIA d'introduire un budget capé chez toutes les équipes F1, pour assurer l'arrivée de nouveaux acteurs et de permettre au sport de se diriger vers un nouveau modèle économique. Reste que la limitation alors envisagée était placée 10 fois en dessous du budget utilisé par certains top-teams, qui ne pouvaient considérer une telle révolution.

Lire la suite de Quand Fernando Alonso envisageait son futur sans Formule 1

Page suivante

Les galeries du moment

Nissan Note Nismo et Nismo S
Nouvelles Smart Fortwo et Forfour (2015)
Essai Audi A3 e-tron (2014)
Festival of Speed - Goodwood 2014
HondaJet 2014
Jaguar F-Type Project 7
Qoros 9 Sedan Concept
Audi RS5 TDI Concept
Daihatsu Copen II (2014)
Vokswagen GTI Roadster Concept (Wörthersee 2014)
Lamborghini 5-95 Zagato
Mini Superleggera Vision