Hamilton - Pas pressé de renouveler le contrat Mercedes F1

Pas

Malgré une collaboration fructueuse qui a mené à onze victoires et aux titres pilote et constructeur en 2014, le contrat liant Lewis Hamilton à Mercedes prend fin à l'issue de la saison 2015.

Les deux parties ne sont manifestement pas pressées d'entamer les négociations. Celles-ci ne devraient toutefois être qu'une formalité, selon Hamilton.

"Dès que je suis parti après la dernière course, j'étais à l'usine pour deux jours, mais je n'ai pas discuté avec l'équipe à ce sujet", révèle le Britannique à Sky Sports. "Mais, encore une fois, nous avons dit l'an dernier que nous n'étions pas pressés. Nous sommes détendus. L'équipe a reconnu vouloir continuer avec moi et vice-versa, donc il n'y a pas de stress. Je suis à l'aise et confiant quant au fait qu'il ne discutent avec personne d'autre, et ils savent que c'est le cas pour moi".

Lire la suite de Hamilton - Pas pressé de renouveler le contrat Mercedes F1

Hamilton - Cette équipe Mercedes "est la meilleure"



Pour décrocher un second titre six ans après le premier, Lewis Hamilton a énormément travaillé en 2014, en plus de disposer de la meilleure voiture du plateau.

Mais cette même Mercedes était également aux mains de Nico Rosberg, avec qui le duel aura duré jusqu'à Abu Dhabi. Hamilton le reconnait, les périodes traversées n'ont pas toujours été simples, mais elles ont assurément forgé un peu plus sa détermination à réussir.

"Les réglages de la voiture, les tête-à-queue, toutes ces choses-là ! Ce n'était pas du tout une année facile, mais ce qui m'a rendu le plus heureux c'est que j'ai tout fait comme il le fallait", se réjouit-il. "C'est pourquoi c'était peut-être même plus difficile d'aller à la dernière course car je connaissais la différence dans les voitures, je connaissais la différence dans les résultats, et tout ce qui s'était passé durant l'année. Je sentais que j'avais tellement attaqué, je devais m'assurer d'y arriver."

Lire la suite de Hamilton - Cette équipe Mercedes "est la meilleure"

Ecclestone - La saison F1 2014 sauvée par le duel Hamilton/Rosberg



En 2014, Ecclestone s'est régalé avec le duel Hamilton-Rosberg pour le titre mondial, remerciant Mercedes d'avoir laissé ses pilotes s'expliquer en piste sans consignes de course. Il le sait, voir l'un des deux pilotes être favorisé d'entrée aurait pu plier le championnat bien avant la grande finale d'Abu Dhabi et ternir l'image de la saison. Au lieu de ça, les fans eurent droit à une grande bataille classique, qui, à défaut d'avoir opposé plusieurs équipes, n'a tout de même pas manqué de sel.

"Si nous n'avions pas eu la chance de voir Nico et Lewis se battre l'un contre l'autre en dominant autant, la saison aurait été terminée dès Silverstone. Je pensais que peut-être Ferrari ou Red Bull, ou l'une des autres équipes, pourraient les rattraper à mi-chemin et reprendre quelques points jusqu'à la fin", déclare ainsi le Grand Argentier de la F1.



Lire la suite de Ecclestone - La saison F1 2014 sauvée par le duel Hamilton/Rosberg

Mercedes F1 - Pas de vacances pour nous!



Président non-exécutif de Mercedes F1, Niki Lauda a tenté de préserver le maximum de neutralité avant le dernier rendez-vous de la saison à Abu Dhabi. Lewis Hamilton désormais sacré, l'Autrichien a salué le pilote qui avait tout simplement remporté le plus de courses cette saison, et certainement mérité cette deuxième couronne mondiale.

"Il a gagné onze courses, c'était le meilleur au fil de la saison", souligne Lauda au micro de Sky. "Lewis a piloté de façon incroyable, surtout aujourd'hui, je ne peux que lever ma casquette. Il y a deux ans, je lui ai dit qu'il remporterait un championnat plus tôt avec nous que chez McLaren. Ross [Brawn] a posé les bases de tous nos développements. Malheureusement, il a décidé de partir pour aller pêcher, mais il a mis beaucoup de choses au bon endroit, et voici le résultat."

Lire la suite de Mercedes F1 - Pas de vacances pour nous!

Hamilton/Rosberg - Rivalité de toute une saison et mots attentionnés



La lutte sportive et psychologique n'a jamais cessé entre les deux pilotes de l'équipe Mercedes F1. Lewis Hamilton et Nico Rosberg se connaissent depuis qu'ils sont bambins, après avoir évolué ensemble en karting et dans les séries d'accès à la F1. Mais cette année, le combat est sorti du ring et quelques coups furent distribués en-dessous de la ceinture. Tout était bon pour prendre le dessus psychologiquement parlant.

Au point de voir Hamilton rappeller son enfance modeste face à un ami monégasque ayant grandi avec une cuiller en argent dans la bouche, et "pas si allemand que ça", ou d'affirmer, visage fermé et devant les micros des médias du monde entier, que leur amitié n'était plus, à l'heure où Rosberg tentait encore de faire bonne figure.

Ne se parlant plus que quand cela était nécessaire pour faire avancer l'équipe Mercedes, Hamilton et Rosberg parvinrent malgré tout à ne se frictionner qu'une fois en piste, en dépit de la proximité de leurs autos pendant une immense partie de la saison. Ce fut en Belgique, et Hamilton resta sur le carreau. Mais une fois l'épilogue de cette saison intense enfin atteint, les deux ne manquent pas de qualificatifs flatteurs à adresser à l'autre côté du garage...

Lire la suite de Hamilton/Rosberg - Rivalité de toute une saison et mots attentionnés

F1 - Hamilton : "Je ne me suis jamais senti sous pression"



Premier Champion du Monde Mercedes depuis 60 ans, Lewis Hamilton peut aussi savourer ce second titre mondial acquis avec 11 victoires cette saison et 384 points marqués. Parti en deuxième position sur la grille de départ, échouant à un peu moins de 4 dixièmes de la pole, le pilote britannique a effectué un départ remarquable, distançant son équipier avant le premier virage.

"Cela n'aurait pas pu mieux se passer. C'était le meilleur départ dont je me souvienne ; je ne sais pas si les autres en ont pris des mauvais, mais il y avait de l'adhérence sur la grille et nous l'avons maximisée", explique Hamilton sur Sky. "C'était comme avoir une fusée derrière moi. Il y avait tant de pression, cela aurait été facile de commettre une erreur. C'est peut-être le plus impressionnant car c'est très rare que nous, pilotes, prenions des faux départs".


Lire la suite de F1 - Hamilton : "Je ne me suis jamais senti sous pression"

F1 - Ecclestone pensait que Mercedes favoriserait Nico Rosberg



Interrogé par le site officiel de la F1 sur qui il préfèrerait voir sacré Champion du Monde en fin de saison, Bernie Ecclestone a rappelé par sa réponse que le sport est également un enchevêtrement d'intérêts divers et variés, et bien souvent également politiques et économiques.

Ainsi, même si Lewis Hamilton dispose déjà d'une couronne mondiale et qu'il affiche une pointe de vitesse ayant pour l'heure laissé Nico Rosberg derrière en 2013 et en 2014, le Grand Argentier de la F1 pensait en début d'année que l'Allemand allait remporter la couronne pour d'autres raisons.

L'enjeu est encore dans la balance avant la dernière épreuve de la saison, où les points doublés peuvent toujours produire une bonne dose de drame, en dépit de l'avance mathématique de Lewis Hamilton.

Lire la suite de F1 - Ecclestone pensait que Mercedes favoriserait Nico Rosberg

F1 - Lotus ferme la page Renault à Abu Dhabi



Confirmation a été faite : Lotus F1 Team ne sera plus propulsé par Renault à compter de la saison 2015, mais bien par Mercedes-Benz, qui disposera ainsi toujours de quatre équipes malgré le passage de McLaren dans une relation exclusive avec Honda.

Cyril Abiteboul, désormais en charge du programme Renault Sport F1, est arrivé dans l'été en même temps que lors de l'amorçage d'autres grandes manœuvres internes au sein de la Régie, ayant pour but de placer Red Bull Racing dans une position de partenaire privilégié afin de rivaliser face aux top teams disposant d'une relation particulière avec leur département moteur (Ferrari, Mercedes et McLaren avec Honda).

Lire la suite de F1 - Lotus ferme la page Renault à Abu Dhabi

F1 - La satisfaction du travail bien fait pour Hamilton



Leader du championnat avec 24 longueurs d'avance sur Nico Rosberg, Lewis Hamilton est en position favorable pour le titre mondial mais reste sous la menace des points doublés à Abu Dhabi. Alors qu'il a remporté 10 des 17 précédentes courses cette saison, et qu'il reste sur 5 victoires de rang, le Britannique affiche une confiance inébranlable.

A l'heure d'entamer le week-end brésilien, le pilote Mercedes ne mise que sur une seule approche : tout donner et ne rien regretter. Quelle que soit l'issue du championnat, le Champion du Monde 2008 est déjà convaincu d'avoir fait tout ce qui était en son pouvoir.

"Je n'ai pas peur car je sens que la situation dans laquelle suis aujourd'hui n'est pas due à la chance, ce n'est pas une erreur", souligne-t-il. "Il y a des raisons d'être dans cette équipe, de venir dans cette équipe à ce moment-là ; il y a des raisons pour lesquelles nous avons la meilleure voiture aujourd'hui, des raisons pour lesquelles nous avons eu ces résultats cette année, et c'est tout le dur travail qui a payé."

Lire la suite de F1 - La satisfaction du travail bien fait pour Hamilton

F1 - Quitter Renault pour Mercedes, le choix de la raison?



Après une année noire et pas vraiment or, l'équipe Lotus est déjà tournée depuis un moment sur la préparation de la saison 2015. Le développement de la E22 a été gelé et les efforts d'Enstone se concentrent désormais sur la mise en place d'un package compétitif, aussi bien en piste qu'au niveau de la stabilité de l'équipe, qui vu énormément de matière grise quitter le navire cette année, dont l'ex-Team Principal, Eric Boullier.

Après avoir annoncé le maintien de Pastor Maldonado tôt dans la saison pour rassurer les potentiels investisseurs de la présence assurée de plusieurs dizaines de millions d'euro de soutien avec PDVSA, Lotus a enclenché la difficile décision d'un divorce avec Renault, partenaire moteur d'Enstone depuis 1995. Passer dans le clan Mercedes était inévitable pour Lotus si le team souhaitait se donner les chances de redevenir compétitif dans un futur très proche, assure Lopez.

Lire la suite de F1 - Quitter Renault pour Mercedes, le choix de la raison?

Page suivante

Les galeries du moment

Ford Mondeo Vignale (2015)
E-Car 333 (2015)
Ford Mustang Europe (2015)
Essai Audi TT TDI (2015)
Acura NSX (2015)
Puritalia 427 Roadster
Lexani Cadillac Escalade One Curve
Essai Audi A7 Sportback 3 l biturbo TDI 320 ch (2015)
Land Rover Discovery Sport (2015)
Saroléa SP7 Electric Superbike
Mercedes-Benz GLE Coupé
Essai Mercedes-Benz Classe S Coupé 500 4Matic