La Volkswagen Polo remise au goût du jour


La Polo de Volkswagen a droit à une petite mise à jour, tant esthétique que mécanique. Mais c'est surtout sur ce second point que les ingénieurs teutons se sont concentrés. En effet, la silhouette du modèle, très réussie, a à peine été revue, car de nouveaux boucliers avant et arrière mis à part, la nouvelle Polo ressemble à s'y méprendre au modèle actuel. Et honnêtement, ce n'est pas une mauvaise chose, tant la petite allemande vieillit bien, grâce à un dessin intemporel, qui traverse les années sans prendre une ride.



Par contre, sous le capot, de nouvelles motorisations font leur apparition. Un nouveau 3 cylindres TDI de 1.400 cc, décliné en 75, 90 et ultérieurement 105 ch, fait son entrée au catalogue. En 75 ch BlueMotion, il vient remplacer le 1,2 l TDI actuel, grâce à une courbe de couple mieux comblée à bas régime, et une consommation réduite de 0,2 l/100 km, à 3,2 l/100 km pour des émissions de CO2 cantonnées à 82 g/km. La gamme des mécaniques à essence évolue par contre plus discrètement, avec pour seule apparition, un nouveau 3 cylindres turbo à injection directe de 90 ch, qui fera son entrée sous le capot de la version BlueMotion 1 l TSI au second semestre. De quoi revendiquer une consommation de seulement 4,1 l/100 km (94 g/km). Plus tard, les Polo BlueGT et GTI gagneront 10 et 12 ch, avec respectivement 150 et 192 ch.


Pour ceux qui en voudraient encore plus, une version à 4 roues motrices, animée par un moteur de 250 ch, dérivé du 4 cylindres bi-injection de la Golf GTI est en développement, et, si tout va bien, devrait prochainement entrer en phase de production. Le modèle partage en fait sa mécanique, sa transmission et ses suspensions avec sa cousine, la future Audi S1, qui sera présentée en mars prochain au salon de Genève.


L'équipement embarqué progresse aussi, et plus particulièrement dans le domaine de la sécurité avec l'apparition d'un régulateur de vitesse actif à radar, qui mesure la distance vous séparant du véhicule précédent, d'un dispositif de freinage d'urgence autonome en ville, d'un système de détection de fatigue du conducteur, ou encore d'une caméra de recul. La Polo est ainsi plus que jamais à la page, et assure ses arrières pour les mois à venir !

Sur le même sujet

S'abonner aux commentaires

Commentaires (Page 1 de 1)

Votre commentaire

Assurez-vous que votre commentaire soit en rapport avec le sujet! Veuillez noter que votre nom sera rendu public sur notre site. Votre adresse email restera protègée.

Vous recevrez un email de confirmation à l'adresse que vous avez indiquée. La fois suivante, utilisez simplement le mot de passe qui vous sera envoyé.

Pour créer un lien, écrivez simplement l'adresse Internet (en utilisant http://) ou une adresse email et elle sera par la suite transformée en lien cliquable. Vous pouvez insérer un maximum de trois liens par commentaire.