Groupes français : la restructuration s'intensifie


PSA et Renault veulent accélérer les négociations avec les syndicats, car le Salon de Genève approche à grands pas. Un plan de sauvegarde de l'emploi et un accord de compétitivité pour Renault sont en ligne de mire.

PSA devrait notamment faciliter les premiers départs de l'usine d'Aulnay et Renault espère une sortie rapide des négociations avec les syndicats.

Mais pour beaucoup, cette attitude hâtive des deux géants français est bien tardive : les constructeurs ont sous-estimé l'artifice de la prime à la casse qui avait permis de redresser le marché en apparence. Renault, et surtout PSA n'ont pas su apprécier les premiers signes avant-coureurs du déclin.

Aujourd'hui, la lucidité est de mise des deux côtés des parties : "Nous n'anticipons plus de redressement significatif. Le marché européen restera durablement dans la crise", estime Jean-Baptiste de Châtillon, directeur financier de PSA.

Chez PSA, on continue les mesures drastiques après le plan de sauvegarde de l'emploi, un accord de compétitivité devrait être au centre des négociations à la rentrée prochaine.

Ce qui est sûr, c'est qu'après plusieurs années d'attentisme, les deux groupes français se retrouvent au pied de la montagne, et dans un tel cas de figure, les mesures exceptionnelles faites dans l'urgence sont rarement celles qui fonctionnent, l'avenir nous le dira.

Sur le même sujet

Les galeries du moment

Land Rover Discovery Sport
Nissan Note Nismo et Nismo S
Nouvelles Smart Fortwo et Forfour (2015)
Essai Audi A3 e-tron (2014)
Festival of Speed - Goodwood 2014
HondaJet 2014
Jaguar F-Type Project 7
Qoros 9 Sedan Concept
Audi RS5 TDI Concept
Daihatsu Copen II (2014)
Vokswagen GTI Roadster Concept (Wörthersee 2014)
Lamborghini 5-95 Zagato