Les ventes de voitures toujours plus nombreuses


Même si la France, et l'Europe plus généralement, souffrent toujours de la crise automobile, le nombre des immatriculations mondiales ne cessent de croître.

Renault, qui touche le fond sur le territoire national, se porte très bien au Brésil (18% d'augmentation de ses immatriculations là-bas) et les investissements du groupe à l'étranger, notamment en Espagne et au Maroc, se multiplient.

L'autopsie de cet échec sur le plan national s'explique par une inadaptabilité à la demande et des coûts de production beaucoup trop importants, puisque Volkswagen se montre performant en France avec les mêmes conditions macro-économique.

Les relations syndicales sont aussi en ligne de mire en France, l'Espagne par exemple se montrant beaucoup plus conciliante sur les conditions de travail. La mobilité des salariés, une meilleure approche de production et des coûts moindres doivent permettre de remonter la pente des déficits.

Le problème ne se situe plus au niveau conjoncturel mais bel et bien sur un problème d'approche de nos constructeurs français : les immatriculations augmentent mais pas sur le sol français, et c'est bien là le nœud de l'inquiétude. Les constructeurs nationaux doivent retrouver de leur superbe sur le territoire français.

Sur le même sujet

Les galeries du moment

Land Rover Discovery Sport (2015)
Saroléa SP7 Electric Superbike
Mercedes-Benz GLE Coupé
Essai Mercedes-Benz Classe S Coupé 500 4Matic
Qoros 3 City SUV
Mercedes-Maybach Classe S
Essai nouvelle Smart Fortwo 2015 (Barcelona)
Honda Legend V (2015)
Arrinera Hussarya 33 (Bielsko Biala)
BMW X5 M et X6 M (Los Angeles Auto Show 2014)
Fiat FCC4 Concept
Volkswagen Tristar Concept