Les grands patrons montrent l'exemple en baissant leur salaire


Il faut dire que c'est une mesure symbolique à fortes répercutions : les grands patrons des groupes automobiles ont décidé de faire un geste sur leur salaire. En effet, le patron de Volkswagen a décidé de réduire son salaire, tout comme le PDG de PSA et de Renault, les deux groupes phares français.

Pourtant, le PDG de Volkswagen n'est pas à plaindre : son groupe est un des seuls à surnager dans la crise et lui-même peut compter sur un salaire de 14 millions d'euros annuels (une somme qui aurait cependant été plus conséquente sans sa décision).
Mais cette tendance devrait perdurer chez nos voisins d'Outre-Rhin puisque le Gouvernement réfléchit à un plafonnement durable et légal des salaires des grands PDG allemands.

Quant à Carlos Ghosn, PDG de Renault, il a proposé de réduire son salaire de 30% si l'accord de compétitivité avec les syndicats était signé : une façon pour lui de ne pas y perdre au change et de renforcer son argumentation envers les syndicats, mais on peut y voir aussi une forme de chantage dans un contexte de discussions économico-politiques !

PSA, qui se trouve dans une situation déplorable, a fait savoir que Philippe Varin, son PDG, refusait le versement de ses parts variables de salaire. Là aussi, le mouvement de solidarité (relative, certes) semble porter ses fruits et les instances dirigeantes de ces grands groupes veulent marquer le coup avec des mesures clinquantes mais fortes.

Sur le même sujet

Les galeries du moment

Toyota U2 Concept
Jaguar XE (2015)
Audi A6 (2015)
Divine DS
Mazda MX-5 (2015)
Land Rover Discovery Sport (2015)
Fiat 500
Volvo XC90
Renault Sport R.S.01
F1 - Le duel Mercedes Hamilton/Rosberg
Ferrari 250 GTO Berlinetta (1962) - Bonhams Auction Monterey
Dodge Charger SRT Hellcat