Réchauffement climatique : 6°C d'ici la fin du siècle ?


Selon l'étude Low Carbon Economy Index de PwC, aux taux de croissance actuels des émissions de carbone, le réchauffement climatique pourrait atteindre au moins 6°C d'ici la fin du siècle. En effet, le taux annuel de réduction des émissions de carbone par unité de PIB nécessaire pour limiter à 2oC le réchauffement climatique a franchi un seuil critique. Le taux de réduction désormais requis n'a jamais été aussi significatif : il faudrait désormais réduire l'intensité carbone mondiale à 5,1 % par an en moyenne, un niveau jamais atteint depuis 1950.
L'étude de l'agence PwC mesure la progression des économies développées et émergentes dans le domaine de la réduction des émissions de carbone liées à la production économique. D'après cette étude, si l'augmentation de l'intensité des émissions observée en 2010 s'est inversée, la réduction mondiale de seulement 0,7 % en 2011 ne représente qu'une fraction de ce qui est prévu par les engagements internationaux visant à limiter à 2°C le réchauffement climatique mondial.

Les prévisions de réductions d'émissions de carbone doivent être revues à la hausse. L'étude prévient que « les États et les entreprises ne peuvent plus partir du principe qu'un réchauffement climatique de 2°C est le scénario par défaut ».

À moins d'un mois de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Doha, l'analyse illustre l'ampleur des enjeux auxquels les négociations vont être confrontées. La difficulté est aggravée par la lenteur de la reprise économique dans les pays développés, et par une croissance soutenue deséconomiesémergentes « E7 » (Chine, Inde, Brésil, Russie, Mexique, Indonésie et Turquie) qui pourraient baser la croissance économique sur des actifs générant des émissions élevées de carbone.

Sur le même sujet