La Golf 7 s'offre quatre roues motrices


Comme de coutume, Volkswagen dote sa Golf, best-seller de la marque depuis des décennies, d'un système de transmission intégrale. La tradition, datant de 1986, se perpétue donc sur la Golf septième du nom, sortie à l'automne dernier et déjà un grand succès.

La Golf 4Motion, comme elle est désignée, bénéficie du coupleur Haldex qui répartit savamment le couple entre le train avant et arrière en fonction des conditions d'adhérence.

En temps normal, les roues avant sont prépondérantes et c'est par elles que passe 90 % de la puissance en provenance du moteur. Mais dès que les choses se corsent, les roues arrière prennent le relais pour éviter toute perte de contrôle, dans la mesure du possible bien sûr. La répartition avant/arrière du couple peut s'inverser totalement si besoin est, seuls 10 % restants alors à l'avant.

Cette technologie, qui a perdu 1,4 kg par rapport à sa devancière, ne sera disponible en France que sur la Golf 7 équipée de la motorisation Diesel 2.0 TDI de 150 chevaux et de la boîte mécanique. Cette combinaison devrait se montrer particulièrement efficiente en termes de consommation et de rejet de CO2. En effet, Volkswagen annonce 4,7 litres/100 km de consommation, soit 15 % de moins que la version précédente. Les émissions de gaz carbonique de 122 g/km permettent également à la Golf 7 d'atteindre la zone neutre de l'échelle de bonus/malus. Pour en bénéficier, il faudra vous acquitter de 2 200 euros supplémentaires sur votre commande, laquelle peut être passée dans le réseau Volkswagen dès maintenant.

Sur le même sujet