Paris : la fermeture des voies sur berges fait des mécontents


Ce matin, les voies sur berge de la rive gauche disparaissent. Et c'est près de 2000 voitures par heure en "heures de pointes" qui vont être contraintes de trouver un itinéraire bis afin de pouvoir continuer à circuler.

Ainsi, 300 à 400 véhicules de plus par heure devront être gérés par les plus grands boulevards parallèles, comme le démontre l'étude de l'institut Sémaphores commandé par les services de la ville de Paris.

"Comment ne pas s'insurger contre un projet de fermeture de voies de circulation alors que la ville est déjà congestionnée et que les réseaux de transports en commun ne sont objectivement ni suffisants, ni à la hauteur des besoins des franciliens", souligne Pierre Chasseray, délégué général de « 40 millions d'automobilistes ».

Daniel Quéro, président de l'association, ajoute : « Bon nombre de quais sont actuellement réservés aux piétons et pourtant, ilsne font l'objet d'aucun aménagement. Il aurait été sans doute préférable de conserver les voies de circulation et d'aménager correctement les espaces désertés et pourtant déjà réservés aux piétons. Comment moins polluer en ''engorgeant'' la circulation ? Il faudra l'expliquer aussi aux Parisiens ».

« 40 millions d'automobilistes » a lancé une pétition en ligne sur le site http://www.nonalafermeturedesvoiessurberges.com/ qui a déjà enregistré plus de 32 000 signatures.

Sur le même sujet

Les galeries du moment

F1 - Le duel Mercedes Hamilton/Rosberg
Ferrari 250 GTO Berlinetta (1962) - Bonhams Auction Monterey
Dodge Charger SRT Hellcat
Cadillac Escalade Platinum Edition 2015
Dodge Charger Pursuit 2015
Mercedes-Benz Classe S 600 Guard
Land Rover Discovery Sport
Nissan Note Nismo et Nismo S
Nouvelles Smart Fortwo et Forfour (2015)
Essai Audi A3 e-tron (2014)
Festival of Speed - Goodwood 2014
HondaJet 2014