F1 - Le volant McLaren de Pérez fait des envieux


Selon certains observateurs, c'est avant tout un gros chèque qui a convaincu Lewis Hamilton de se lancer dans l'aventure Mercedes, après six saisons passées avec McLaren en Formule 1.

Pour ce premier changement d'équipe depuis le début de sa carrière au plus haut niveau, Hamilton aurait bénéficié de termes contractuels très avantageux, lui permettant de dégager un important revenu aligné sur celui de McLaren, mais également d'optimiser la gestion de ses contrats de sponsoring personnels, comme celui dont il dispose avec l'équipementier sportif Reebok.
La place laissée vacante chez McLaren était bien entendu convoitée, et l'Ecossais Paul di Resta était l'un de ceux qui espérait obtenir le volant. Celui-ci est finalement revenu au jeune mexicain Sergio Pérez, dont le soutien n'est pas des moindres, en la personne de l'homme le plus riche du monde, Carlos Slim, notamment à la tête du groupe de télécommunications TelMex.

« Je ne vais pas en dire davantage, mais oui, il y avait des discussions en cours. Malheureusement, il y a un peu plus que le sport maintenant. Il y a l'aspect commercial et les liens financiers. Pérez a de gros soutiens », a déclaré Di Resta, resté quelque peu sur sa faim.

« J'ai de bonnes relations avec McLaren. Martin Whitmarsh fait partie des personnes qui ont appuyé mon nom chez Force India, et j'ai été aussi membre de Mercedes-Benz plusieurs années. Nos chemins se croisent ».

Sur le même sujet

Les galeries du moment

F1 - Le duel Mercedes Hamilton/Rosberg
Ferrari 250 GTO Berlinetta (1962) - Bonhams Auction Monterey
Dodge Charger SRT Hellcat
Cadillac Escalade Platinum Edition 2015
Dodge Charger Pursuit 2015
Mercedes-Benz Classe S 600 Guard
Land Rover Discovery Sport
Nissan Note Nismo et Nismo S
Nouvelles Smart Fortwo et Forfour (2015)
Essai Audi A3 e-tron (2014)
Festival of Speed - Goodwood 2014
HondaJet 2014