Dakar - Peterhansel à trois jours du bonheur


Le moins que l'on puisse dire, c'est que la météo aura été l'une des grands animatrices de ce Dakar, même si le premier rôle revient à Stéphane Peterhansel. Sauf catastrophe, le Vésulien et sa Mini Countryman devraient s'imposer ce samedi pour la cinquième fois sur les pistes ensablées du Dakar, ce qui serait un nouveau record.

Pour la deuxième fois cette année, la pluie est venue jouer les trouble-fête lors de l'étape reliant La Rioja à Fiambalá. Le déluge s'est abattu alors que les premières voitures s'élançaient, causant de terribles crues dans les rios argentins asséchés. La situation devenant critique, la direction de course a pris la décision de neutraliser la spéciale, si bien que seules les motos et les quads ont enregistrées un temps sur cette étape.

Stéphane Peterhansel conserve ainsi ses cinquante-deux minutes d'avance sur la Toyota de Giniel de Villiers, talonné par les deux autres Mini de Leonid Novitskiy et Nani Roma. La deuxième place sera donc âprement disputée par ces trois équipages jusqu'à l'arrivée.

Côté motos, c'est un autre français, Cyril Despres, qui est en tête sur KTM, mais avec moins de deux minutes de marge sur son équipier Ruben Faria. S'il venait à conserver cet avantage, il remporterait là son cinquième Dakar à moto, revenant à une unité du record de... Stéphane Peterhansel, six fois victorieux sur deux roues entre 1991 et 1998.

Sur le même sujet