Le MotoGP et le World Superbike sous la même coupole


Le MotoGP a connu des temps difficiles, dernièrement, avec une désertion progressive des équipes d'usine. Avec un investissement trop coûteux et des développements d'usage très limité pour des modèles de série, le MotoGP est devenu une vitrine difficile à exploiter pour de nombreuses marques, pourtant désireuses de bénéficier d'une présence en compétition.

Les prototypes du MotoGP et les World Superbike, utilisant des machines de série développées pour la course se retrouvent désormais sous l'égide du même promoteur qu'est la Dorna. La bataille de clochers n'aura plus lieu ailleurs qu'en piste. Un espoir pour les constructeurs, qui voient là l'occasion de monter une passerelle entre les deux disciplines pour produire un spectacle enthousiasmant pour des coûts sous contrôle.

Aprilia, Suzuki ou Kawasaki pourraient ainsi à terme se laisser séduire par un retour en MotoGP.

« Dorna a maintenant une grande chance, un grand avantage dont elle ne disposait pas auparavant : elle gère les deux séries, et peut écrire des régulations qui correspondent aux deux », s'est réjoui Luigi Dall'Igna, Directeur Technique d'Aprilia.

« Ce ne sera pas facile, particulièrement à court terme. Les derniers changements ont été faits il y a peu de temps, et ceux qui ont développé leurs nouvelles motos 1000cc ne peuvent pas tout mettre à la poubelle », a-t-il cependant analysé avec lucidité, conscient des délais et du coût de développement auxquels se sont soumis des manufacturiers comme Honda, Yamaha et Ducati.

Sur le même sujet

Les galeries du moment

Essai Mercedes-Benz Classe S Coupé 500 4Matic
Qoros 3 City SUV
Mercedes-Maybach Classe S
Essai nouvelle Smart Fortwo 2015 (Barcelona)
Honda Legend V (2015)
Arrinera Hussarya 33 (Bielsko Biala)
BMW X5 M et X6 M (Los Angeles Auto Show 2014)
Fiat FCC4 Concept
Volkswagen Tristar Concept
Ferrari F60 America
Smart Fortwo et Forfour by Olivier Delforge (Berlin)
Maserati Ghibli Ermenegildo Zegna Edition