Maserati table sur 13'000 ventes de la Quattroporte en 2013


Les constructeurs automobiles se doivent d'être créatifs en cette période de crise, mais le segment des véhicules de grand luxe demeure l'une des valeurs sûres du marché. Ainsi, alors que Fiat concède que le repositionnement du groupe va se faire en direction des profits engendrés par ses marques de grand luxe que sont Ferrari et Maserati, l'ambition est de mise : Fiat souhaite en effet faire monter les ventes de Maserati à 50'000 exemplaires par an d'ici 2015.

Pour l'heure, Maserati perdrait environ 7 millions d'euro en 2012, et serait donc proche de l'équilibre financier. Fiat est persuadé que la structure est une excellente base, Maserati n'ayant écoulé que 6159 voitures l'an dernier et 4700 sur les trois premiers trimestres 2012.
Pour 2013, Sergio Marchionne vise les 13'000 ventes de la seule nouvelle Quattroporte restylée. Pour cela, il faudra faire changer l'image de marque de Maserati, connue pour n'écouler que de très fiables volumes auprès du public, tout en conservant un positionnement branding supérieur à ceux de BMW et Porsche, dont il faut cependant se rapprocher.

Maserati proposera également bientôt sur le marché un crossover, baptisé Levante, et une version dérivée de la berline Quattroporte nommée Ghigli, et promise depuis longtemps. Cette dernière devrait se trouver en concurrence directe face à la BMW Série 5 ou la Mercedes-Benz Classe E.

Sur le même sujet