Les syndicats proposent 32h par semaine à Peugeot


Commotion et émotions. Voici ce que pourrait être le nouveau slogan Peugeot, au terme d'une année 2012 qui restera dans l'histoire du constructeur français comme l'une des plus pénibles.

Le vaste plan social annoncé par le constructeur automobile n'est toujours pas digéré et chacun tente, comme il peut, de sauver autant que possible l'emploi au sein de la société. Ce lundi 10 décembre, la CFDT a lancé une série de propositions alternatives afin de protéger les salariés de PSA.
Ainsi, c'est une offre d'un passage aux 32 heures par semaine sur le site de Poissy qui a été requise par le syndicat, dans le but d'accroître « l'ouverture de postes pour des salariés d'Aulnay-sous-Bois ». Le site doit en effet interrompre sa chaîne de production en 2014, amenant environ la moitié des employés du site à être mutés vers celle des Yvelines.

Une même proposition a été faite pour l'important site de Rennes, sérieusement touché également par le plan social de PSA. Pas moins de 1400 emplois sont menacés sur le seul site breton.

Dans son commentaire, la CFDT souligne "la responsabilité des actionnaires dont la politique financière conduit à dégrader encore plus fortement la santé de PSA et à réduire les marges de manœuvre". "Ceux-ci doivent assumer leur responsabilité et mettre la main à la poche d'une façon aussi prompte qu'ils ont engrangé des dividendes et autres stock-options".

Sur le même sujet

Les galeries du moment

Essai Mercedes-Benz Classe S Coupé 500 4Matic
Qoros 3 City SUV
Mercedes-Maybach Classe S
Essai nouvelle Smart Fortwo 2015 (Barcelona)
Honda Legend V (2015)
Arrinera Hussarya 33 (Bielsko Biala)
BMW X5 M et X6 M (Los Angeles Auto Show 2014)
Fiat FCC4 Concept
Volkswagen Tristar Concept
Ferrari F60 America
Smart Fortwo et Forfour by Olivier Delforge (Berlin)
Maserati Ghibli Ermenegildo Zegna Edition