Maroc : Après Renault, un deuxième constructeur en vue?


L'arrivée de Renault au Maroc devrait permettre la venue d'un deuxième grand constructeur automobile. Renault, qui avait ouvert en début d'année son usine de Tanger pour la production de voitures low-cost, ne devrait plus être à terme le seul constructeur automobile sur le sol marocain.

En effet, de nombreux groupes industriels sont séduits par les avantages du plateau marocain, qui offre une grande stabilité politique et une ouverture sur l'international non négligeable. En outre, la force de travail est nombreuse et permettrait d'acquérir une main d'œuvre qualifiée rapidement.
A titre de rappel, l'usine de Tanger devrait produire quelques 300'000 véhicules à l'horizon 2013 ; une quantité non négligeable, qui pourrait séduire d'autres entreprises. Renault détiendrait actuellement 40% du marché marocain, part de marché ayant connu une augmentation exponentielle depuis 3 ans (14% de hausse, précisément).

Selon les pouvoirs publics marocains, beaucoup d'équipementiers ont suivi Renault dans sa démarche : cette arrivée aurait créé plus de 20'000 emplois !

Sur le même sujet